À la frontière gréco-turque, la xénophobie et le racisme tuent ! L’Union européenne aussi !

Les Voisins Solidaires de Versailles est l’une des organisations signataires de l’appel “À la frontière gréco-turque, la xénophobie et le racisme tuent ! L’Union européenne aussi !” :

Vous trouverez ci-après le texte de l’appel à rassemblements le mercredi 18 mars dans sa version définitive, signé par 140 organisations et collectifs. Vous le trouverez en ligne sur le site du Gisti (www.gisti.org/spip.php?article6329) avec la liste des signataires, ainsi que des versions de l’appel en anglais, grec, turc, espagnol, pachtou (d’autres sont à venir). N’hésitez pas à le diffuser.


À la frontière gréco-turque, la xénophobie et le racisme tuent ! L’Union européenne aussi !

Depuis plusieurs jours, des personnes meurent à la frontière gréco-turque ! Cette situation est la conséquence directe de choix politiques opérés par les dirigeants européens qui voudraient boucler les frontières de l’Union européenne à tout prix, notamment en sous-traitant à des États non européens  l’examen des demandes d’asile et l’encampement des indésirables. Des images insoutenables arrivent quotidiennement, montrant des personnes exilées refoulées ou mises délibérément en danger. 

Pour empêcher leur entrée en Europe, la police et l’armée grecques, rejointes par une partie de la population ainsi que par des mouvements fascistes, ont déployé un niveau de violence inédit. En mer comme le long de la rivière Evros, leurs agents barrent la route aux bateaux, provoquent des naufrages, tirent en l’air, blessent et tuent.

Non seulement l’Union européenne ne condamne pas ces actes gravissimes, mais elle les soutient et les encourage :

Au lieu de rappeler aux autorités grecques que le droit international comme le droit européen interdisent de refouler à la frontière une personne en demande de protection internationale sans avoir examiné sa situation, le président du Conseil européen salue les efforts des Grecs pour « protéger les frontières de l’Europe », tandis que la présidente de la Commission européenne qualifie la Grèce de « bouclier européen » comme si l’Europe était menacée par un ennemi.

De son côté, l’agence européenne Frontex va déployer une intervention rapide dans la zone, ouvrant un nouveau front de la « guerre aux migrant.es » (http://www.migreurop.org/article2919.html) menée depuis une vingtaine d’années par l’UE à ses frontières.

Une coalition d’organisations contre les violences aux frontières (http://www.migreurop.org/article2960.html) vient de se mettre en place et annonce que des plaintes seront déposées contre la Grèce et l’UE pour les violations des droits des personnes exilé.es fuyant la Turquie. Les États et, derrière eux, les décideurs européens ne doivent pas pouvoir impunément ordonner de telles exactions. 

Nous soutenons cette initiative et appelons à des RASSEMBLEMENTS DE PROTESTATION, SELON AUTORISATION, PARTOUT OU CE SERA possible ce 18 mars 2020. 

Liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous !

Signataires :

En France :

    AADA (Association d’accueil des demandeurs d’asile, Mulhouse)
    ACDA (Agir pour le changement et la démocratie en Algérie)
    ACCMV (Action conciliation coordination minorités visibles et de la diversité)
    ACORT (Assemblée citoyenne des originaires de Turquie)
    Actes&Cités
    ACTIT (Association culturelle des travailleurs immigrés de Turquie)
    ADDE (Avocats pour la défense des droits des étrangers)
    AdN (Association pour la démocratie à Nice)
    ADTF (Association Démocratique des Tunisiens en France)
    Ah Bienvenue Clandestins !
    AITEC (Association internationale de techniciens, experts et chercheurs)
    AJAR (Association Juvisienne pour l’Accueil des demandeurs d’asile et des Réfugiés)
    Anafé (Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers)
    ANVITA (association nationale villes et territoires accueillants)
    APICED (Association pour la Promotion Individuelle et Collective et pour l’Egalité des Droits)
    Artisans du monde 06
    Association Syrie Démocratie 33
    Assemblée de riposte aux violences d’État
    ASTI de Chalon-sur-Saône
    ASTI d’Orléans
    ATMF (Association des travailleurs maghrébins de France)
    ATNF (Association des Tunisiens du Nord de la France)
    ATF (Association des Tunisiens de France)
    Attac France
    L’Auberge des Migrants
    Autrement Dire
    Carre Geo & Environnement
    CCFD – Terre solidaire
    CEDETIM
    Centre Primo Levi
    Cercle de Silence Hazebrouck
    CGT-Culture de la Cité nationale de l’histoire de l’Immigration
    CGT Laon
    CISPM (Coordination internationale des sans-papiers et migrants)
    Citoyens solidaires 06
    C.N.R (Collectif nation refuge)
    CNT
    CNT Secrétariat international
    CNT UL Lille
    Collectif cambresis pour l’aide aux migrants
    Collectif citoyen Bevera
    Collectif kom.post
    Collectif Loire « Pour que personne ne dorme à la rue »
    Collectif Migrants 83
    Collectif Printemps de la psychiatrie
    Collectif poitevin D’ailleurs Nous Sommes d’Ici
    Collectif réfugiés du Vaucluse
    Collectif Saint-Lois d’Aide aux Migrants
    Collectif de soutien de l’EHESS aux sans-papiers et aux migrant-es
    Collectif des universitaires contre les violences policières
    Copaf (Collectif pour l’avenir des foyers)
    CRID
    CRLDHT (Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie)
    CSP 95
    DAL (Droit au logement)
    Diel (Droits Ici Et Là-bas)
    Droits devant !!
    E.C.NOU (Aide et soutien aux exilés en situation d’urgence)
    Emmaüs Europe
    Emmaüs France
    Emmaüs International
    ETM46 (Écoles Tiers Monde 46)
    EGM (États généraux des migrations)
    EGM Assemblée locale 02
    EGM Assemblée locale 31
    EGM Assemblée locale 33
    EGM Assemblée locale 67
    EGM Assemblée locale Caen
    EGM Assemblée locale Drôme Vaucluse
    EGM Assemblée locale Franche-Comté Sud
    Europe Cameroun Solidarité
    FASTI
    Femmes du 3è Millénaire
    Fondation Frantz Fanon
    FCPE
    FSU
    FSU 06
    FTCR (Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives)
    GAS (groupe accueil et solidarité)
    GISTI
    Habitat&Citoyenneté Nice
    Human Rights Observers (Calais)
    Itinérance Cherbourg
    La Cabane Juridique (Calais)
    La Cimade
    La Maison Ouverte (Mission populaire, Montreuil)
    LDH Laon
    LDH Nîmes
    LDH Paca
    LDH Quimper
    LDH Saint-Quentin
    LVN Personnalistes et Citoyens
    Migraction59
    Migrants, changeons notre regard !
    Migreurop
    Mission Populaire
    Mitrajectoires Lille
    Mouvement de la Paix
    MRAP
    MRAP Alpes-Maritimes
    MRAP Saint-Nazaire
    Paris d’exil
    Pax Christi Nice
    People Not Walls
    Observatoire citoyen du CRA de Palaiseau
    RAIL (Réseau d’Accueil d’Immigrés à Lille)
    Réseau pour l’Accueil des Migrants en Yvelines (AMY)
    Réseau décolonial 06
    Réseau Foi et Justice Afrique Europe
    RESF 06
    RESF 48
    Revivre
    Revue l’Intranquille (Atelier de l’agneau éditeur)
    Ritimo
    Romans International
    Roya citoyenne
    RUSF Paris 1
    RUSF Paris 8
    SALAM Nord/Pas-de-Calais
    SESAM (Souillac Echange Solidarité et Accueil Migrant-e-s) / ASTI de Souillac
    Solidaires 06
    Solidaires étudiant-e-s Nice
    Solidaritat Ubaye
    Solidarité Migrants Graulhet
    Solidarité Migrants Wilson
    SOMICO 06 (Soutien MIgrants COllectif)
    Syndicat des avocats de France
    Syndicat de la magistrature
    Terre d’Errance
    Thot – Transmettre un Horizon à Tous
    T.P.C. Maison Solidaire
    Tous Migrants
    UD CGT 06
    UJFP (Union juive française pour la paix)
    Union syndicale Solidaires
    USP (Union syndicale de la psychiatrie)
    UTAC (Union des Tunisiens pour l’Action Citoyenne)
    Utopia 56
    Vallées solidaires 06
    Voisins Solidaires de Versailles
    Wietchip

En Europe et au delà :

    AMDH Maroc (Association marocaine des droits de l’homme) (Maroc)
    APDHA (Asociación Pro Derechos Humanos de Andalucía) (Espagne)
    ARCI (Italie)
    Federación SOS Racismo (Espagne)
    FTDES (Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux) (Tunisie)
    Frontiers Rights (Liban)
    Ligue des droits humains (Belgique)
    Migreurop (réseau euro-africain)
    Réseau Euro-Maghrébin Citoyenneté et Culture (REMCC )
    SKB (union des femmes socialistes)
    SNAPAP CGATA Algérie (Confédération Générale Autonome des Travailleurs en Algérie) (Algérie)
    Statewatch (Royaume-Uni)
    Vivre Ensemble | asile.ch (Suisse

VSV – Adhésion 2020

Retrouvez la version 2021 ici

L’hébergement d’urgence, les cours de français, le foot, les sorties culturelles, l’atelier Vélos, les ateliers d’art, les distributions … c’est reparti pour une nouvelle année pour les Voisins Solidaires de Versailles. N’oubliez pas de prendre votre adhésion et/ou de faire un don à l’association au titre de l’exercice 2020.

Deux solutions, en ligne ou par courrier. Dans les deux cas, c’est par ici que ça se passe : https://vs-versailles.fr/adhesion/


Merci d’avance pour votre contribution en faveur des migrant.e.s, réfugié.e.s et démuni.e.s !

Adhésion et/ou don 2019

En ce 30 décembre 2019, il vous reste un peu plus de 24 heures pour adhérer ou un faire un don à l’association Les Voisins Solidaires de Versailles au titre de l’exercice 2019.
C’est par ici que ça se passe :
https://vs-versailles.fr/adhesion/
Merci d’avance pour votre contribution en faveur des migrant.e.s, réfugié.e.s et démuni.e.s, et passez de bonnes fêtes de fin d’année !

Merci Naël !

C’est avec tristesse et amertume que nous avons appris que le restaurant Chez Naël sis 16 Rue Jean Mermoz à Versailles, près de la Gare des Chantiers, a fermé ses portes en décembre 2019.

Aussi connu sous le nom de Naël Crêpes, ce restaurant était tenu par Walid et Annits depuis 2007. Bien connu des Versaillais, Naël était un lieu très apprécié de ses clients.

Walid et Annits ont toujours su insuffler une ambiance conviviale et familiale, autour d’une cuisine simple et saine, sur place ou en livraison.

Naël a joué un rôle important dans l’accueil des migrants et réfugiés de Versailles, que ce soit par le biais des Voisins Solidaires de Versailles, mais pas que : Walid et Annits n’ont pas attendu notre association pour développer leur générosité envers les plus démunis.

Que ce soit pour la livraison de repas pour les entraînements du Football Club Phénix de Versailles, l’accueil des garçons les soirs de Ramadan, la fourniture de riz et de plats pour les Fêtes de la Fraternité, ou bien l’organisation de fêtes ou de célébration dans le restaurant, Naël a toujours su répondre présent.

Naël Crêpes va devenir une pizzeria, sans Walid ni Annits qui, n’en doutons pas, vont partir pour une nouvelle aventure pleine de solidarité et de passion.

Tous les bénévoles et les personnes qu’ils ont aidées pendant tant d’années les remercient et leur souhaitent bonne continuation du fond du cœur.

Atelier de français : le 200e !

En cette fin novembre 2019, l’équipe des ateliers de français des Voisins Solidaires de Versailles fête la 200e. En deux et demi, cela fait deux cents fois que un.e à trois bénévoles se déplacent au centre Croix Rouge des Mortemets à Versailles pour rencontrer les migrants et réfugiés. Retrouvez ci-dessous l’histoire de ces ateliers, par Valérie, fondatrice et responsable.

Dans la petite salle aux murs blancs couverts de dessins, de photos et de pages imprimées, une quinzaine de jeunes réfugiés sont plongés dans leur cahier. Sur les pages, le vocabulaire illustré égrène les directions, le nom des commerces et des repères visuels de la ville : la boulangerie, le restaurant, le supermarché, le feu, le passage piéton, le parc, …

Samedi 19 janvier 2019, lors du 132e cours de français de VSV pour les réfugiés résidents du centre d’accueil de la Croix-Rouge de Versailles

Aujourd’hui, la leçon s’intitule « Demander son chemin ». Les quinze réfugiés se concentrent sur les mots et répètent les phrases, inlassablement. Comprendre et se faire comprendre est leur saint Graal. C’est pourquoi chaque exemple de la vie quotidienne est un sujet de leçon de français.
Les cours de français par Les Voisins Solidaires de Versailles sont nés en mai 2017 de l’intérêt de ces jeunes pour améliorer leur communication en français et de leurs questions incessantes sur le vocabulaire et les tournures de la langue. Nous avons alors mis en place des rendez-vous bihebdomadaires pour répondre à cette attente ; car apprendre la langue du pays d’accueil est, bien entendu, l’une des premières clés de l’intégration.

Les cours ont lieu deux fois par semaine, avec, régulièrement, des groupes de niveaux. Les participants reçoivent un cahier, un stylo et, à chaque cours, les fiches et les exercices correspondants au thème. Quel que soit leur niveau de français, quel que soit leur niveau de scolarisation, quel que soit leur rythme d’apprentissage, nous les accompagnons dans l’acquisition du français oral et écrit. Et parce que la langue est partie intégrante de la culture, chaque séquence de cours est aussi l’occasion d’expliquer les codes et les habitudes des Français. Les jeunes réfugiés, toujours attentifs et concentrés, deviennent alors curieux de connaître le système éducatif français, le concept de la laïcité ou bien aussi des thématiques plus anecdotiques comme l’histoire de la galette des rois. Et eux nous apprennent, ou nous rappellent, combien « aller à l’école » est une chance – qui n’est pas forcément donnée à tout le monde. Le savoir est la seule chose qui se multiplie quand on la partage.

Vous voulez participer ou nous aider à construire ses ateliers ? Vous êtes les bienvenus, n’hésitez pas à nous contacter.

NON au changement de fonctionnement de la carte ADA des demandeurs d’asile

Août 2019, la Ligue des droits de l’homme – LDH a lancé une pétition demandant à l’Office français de l’Immigration et de l’intégration – OFII et à la Direction Générale des Étrangers en France – DGEF d’annuler la réforme relative au fonctionnement de la carte ADA, devenue depuis novembre 2019 une carte unique de paiement sur terminal électronique (voir notre article précédent https://vs-versailles.fr/reforme-de-la-carte-ada-vsv-sadresse-aux-representants-de-la-nation/).

Adresse de la pétition : http://chng.it/ywv4RJVB

À ce jour, cette pétition a recueilli plus de 11 600 signatures.
Notre association a rejoint les autres collectifs signataires de cette pétition.

Aujourd’hui VSV vous invite à signer également cette pétition afin que les choses bougent au bénéfice des demandeurs d’asile.

Merci de ce que vous ferez

Réforme de la carte ADA, VSV s’adresse aux représentants de la Nation

Mi-novembre, l’association Les Voisins Solidaires de Versailles VSV ( https://vs-versailles.fr/ ) a écrit aux sénateurs et députés des Yvelines afin qu’ils intercèdent auprès du ministère de l’Intérieur et de l’OFII. Le but : que ceux-ci reviennent sur leur décision de réformer le conditionnement de la carte ADA, devenue carte de paiement, sans possibilité de retrait d’espèce pour les demandeurs d’asile. La carte délivrée aux personnes qui demandent asile, communément appelée carte ADA, leur permettait jusque-là de retirer chaque mois le montant de l’allocation de demande d’asile ou ADA en argent liquide. Depuis le 5 novembre 2019, cette carte est devenue une carte de paiement sur terminaux de paiement électronique, sans possibilité de retrait d’espèces ni de paiement en ligne.
Aujourd’hui, les demandeurs d’asile n’ont plus du tout accès à de l’argent liquide, pourtant indispensable dans la vie quotidienne.

Seriez-vous en mesure, du jour au lendemain, de vous passer de tout argent liquide, au quotidien ?

Des demandes, des manifestations, des pétitions

Début août 2019, une pétition a été lancée afin de demander l’annulation de cette réforme – http://chng.it/ywv4RJVB. À ce jour, elle a recueilli près de 11 500 signatures et a été cosigné par plus de 100 associations et collectifs dont VSV. La Fédération des acteurs de solidarité et la Coordination française pour le droit d’asile – CFDA ont publié une lettre ouverte commune : https://www.gisti.org/spip.php?article6245. Malgré tout, la Direction Générale des Étrangers en France ou DGEF a persévéré dans sa décision et le changement concernant la carte ADA est effectif depuis le 5 novembre.

Les différents arguments évoqués pour justifier cette mesure sont, pour ce que nous savons, infondés :

  • une expérimentation en Guyane aurait eu un bilan positif. Il n’y a eu aucun bilan, l’avis des demandeurs d’asile n’a jamais été consulté et les associations présentes sur place ont constaté une complication de la vie courante des demandeurs d’asile et la mise en place de stratégie de contournement, afin de pouvoir acheter de la nourriture au marché, payer les tickets de bus…
  • il serait possible d’effectuer des retraits d’espèces auprès de commerçants pratiquant le cash-back, notamment certains magasins du Groupe Casino. Si tant est que les magasins du Groupe Casino pratiquent effectivement le cash-back, certains centres d’hébergement n’ont pas de tels magasins dans leur environnement immédiat. Cette alternative n’est donc pas égalitaire et il est paradoxal que le gouvernement mette en place une mesure qui enjoigne les demandeurs d’asile à consommer dans une seule enseigne qui plus est privée.
  • le principe d’une carte de retrait telle qu’aujourd’hui représenterait des frais importants. Les annexes budgétaires de la loi de finance permettent de constater que, pour l’année 2018, les frais de gestion de l’ADA s’élèvent à 4,72 M€ tandis que les « sommes dormantes », c’est-à-dire des sommes en déshérence non retirées pas les allocataires, récupérées par l’OFII s’élèvent à 6,7 M€. Ces sommes, supérieures aux frais de gestion, ont été réaffectées au financement de l’allocation. https://tinyurl.com/yxd9pum2
  • les autres pays européens auraient déjà mis en place cette dématérialisation des aides. Cette information est erronée. Les autres pays continuent de verser les allocations, au moins en partie, en argent liquide. C’est d’ailleurs la recommandation du HCR, qui préconise l’aide en espèces afin de répondre aux besoins des demandeurs d’asile et réfugiés dans la dignité –https://www.unhcr.org/fr-fr/news/stories/2018/8/5b8563daa/laide-especes-donne-refugies-pouvoir-choisir-depenses.html

Vers des alternatives simples et pragmatiques

Des alternatives simples et réalistes à la situation actuelle, sont envisageables :

  • faire en sorte que cette carte permette à la fois les retraits et les paiements. La DGEF a indiqué que cette solution mixte couterait plus cher, or les seuls frais qui en découleraient sont les frais de retrait (0,57€ par retrait) qui, comme indiqué plus haut, sont déjà très largement absorbés. Si besoin il serait possible que ces frais de retrait soient pris en charge par les demandeurs d’asile, cela ne représenterait que quelques euros par mois.
  • faire en sorte que l’ADA soit versée sur un livret A ou un compte bancaire, comme auparavant. La loi le permet, sur dérogation Les demandeurs d’asile, en situation régulière en France, sont en mesure d’ouvrir un livret A voire un compte bancaire et fournir un relevé d’identité postale ou bancaire pour qu’y soit versée leur allocation.

Ces options, simples à mettre en place, ne dépendent que de la bonne volonté de la DGEF. Aujourd’hui, l’ADA est le seul moyen de subsistance des demandeurs d’asile et ceux-ci ont définitivement besoin d’argent liquide dans leur vie quotidienne.

Expo lors de la Nuit Blanche à Paris

Samedi 05 octobre 2019, de 19 h à 2h du matin,

Église Saint Joseph Artisan, 214 rue Lafayette, Paris X

À l’occasion de la Nuit blanche, Emmanuelle Boblet, artiste, exposera les travaux qu’elle a réalisés avec les résidents du Centre d’hébergement d’urgence de Versailles.

“Dès que le visage de l’Autre apparaît, il m’oblige”

Installation / Vidéo / Exposition

Trente portraits de migrants demandeurs d’asile transfigurés à la paraffine sous forme d’apparition-disparition induisant le chavirement de la conscience et révélant une figure rémanente évoquant le Suaire. Évocation de la précarité de ces vies en suspens et de la vulnérabilité de l’Humain.

Venez nombreux admirer son travail !

https://quefaire.paris.fr/85609/emmanuelle-boblet

C’est la rentrée chez VSV !

En ce mois de septembre 2019, la rentrée a bien démarré chez les Voisins Solidaires de Versailles, lisez plutôt :

  • l’association a tenu un stand lors du Forum des Associations de Versailles ;
  • les cours de français ont repris deux fois par semaine dans le centre des Matelots ;
  • l’atelier vélos affiche complet, il y a même une liste d’attente ;
  • les entraînements de foot du Phénix ont continué tout l’été, de nouveaux joueurs ont eu un beau maillot (voir l’article sur le site du Phénix), certains ont été au Stade de France voir France-Andorre ;
  • le pôle hébergement d’urgence à destination des femmes seules ou avec enfant relance la saison ;
  • plusieurs réfugiés sont inscrits dans des clubs de sport de Versailles ;
  • les ateliers Art ont repris avec nos artistes partenaires ;
  • quatre réfugiés maliens ont été invités à la Nuit du Mali II à Bercy ce samedi 21 septembre ;
  • déjà plusieurs visites ont été organisées dans des musées et au château de Versailles ;
  • les pauses café – douceurs continuent le soir malgré la fraîcheur de l’automne et la nuit qui tombe plus vite ;
  • et tout un tas d’autres actions et activités…

Il y a aussi des bonnes nouvelles :

  • plusieurs réfugiés ont trouvé du travail, d’autres un appartement ;
  • certains gars ont enfin obtenu le droit d’asile, d’autres le statut de réfugié ;
  • les relations entre la Croix Rouge et VSV sont beaucoup plus saines et cordiales ;
  • un grand sportif a fini 30e sur 803 à la 13° foulée Chesnaysienne ;

et des nouvelles plus inquiétantes :

  • la Croix Rouge va arrêter la distribution des repas du midi et du soir au centre des Matelots, les gars vont devoir être autonomes, y compris ceux qui n’ont aucune ressource ;
  • il y a encore eu des refus Ofpra ou CNDA ;
  • certains ont “disparu de la circulation” ou sont obligés de (re)vivre dans la rue ;

Mais les Voisins Solidaires gardent le moral, de bonnes volontés nous ont rejoints pour cette nouvelle saison.

Si vous aussi vous êtes intéressé, contactez-nous, votre aide sera la bienvenue.

Plusieurs actions sont possibles :

– comme bénévole sur un des pôles (cours de français, sorties culturelles, foot, atelier vélos…) ;
– comme famille d’accueil pour l’hébergement d’urgence ;
– comme parrain (nous allons monter un système de parrainage d’un jeune par famille) ;
– en donnant des vieux vélos pour l’atelier ;
– en adhérant à l’association ou faisant un don.

Engagez-vous, venez rejoindre une équipe motivée et soudée, et osez la solidarité avec les réfugiés !

Forum des associations 2019 de Versailles

Comme l’an passé, les Voisins Solidaires de Versailles, association qui aide et soutient les réfugiés et les demandeurs d’asile à Versailles et dans ses alentours, seront présents lors du Forum des associations 2019 de Versailles.

Ce forum aura lieu

le samedi 7 septembre 2019 de 10h00 à 18h00
avenue de Paris à Versailles

Les Voisins Solidaires seront sur le stand I08, à droite de l’accueil du côté de l’ancienne Poste, en haut à droite sur ce plan, sachant que le Château de Versailles est à gauche :

Venez nous rencontrer, échanger, discuter, nous vous parlerons de nos actions, de nos projets et seront ravis d’accueillir vos idées et suggestions.

Voici notre flyer au format image ou à télécharger au format PDF :

Si vous ne pouvez pas venir, vous pouvez aussi adhérer http://vs-versailles.fr/adhesion/

Plus d’infos sur le forum https://www.versailles.fr/ma-ville/associations-et-quartiers/vie-associative/forum-des-associations/