En 2023, gardons la main tendue

Photo Thruthseeker08, Pixabay

Hébergement d’urgence, sorties culturelles, cours de français et club de football : les Voisins Solidaires de Versailles ont connu une année intense, durant laquelle leurs activités principales ont renforcé leurs champs d’action. Plus que jamais, notre association peut témoigner des conditions de vie difficiles en France pour les migrants, cumulant obstacles et périls de toute nature. VSV vient en aide à un nombre croissant de réfugiés en précarité absolue, souvent en butte à une hostilité administrative décourageante. Entre les dysfonctionnements de la préfecture (cf notre précédent texte) et la future loi Darmanin (la 29e loi d’immigration depuis 1980, celle-ci visant entre autres à « mieux expulser pour expulser plus » ), il faudra sans doute reparler bientôt d’un climat qui commence à devenir tendu à Versailles et ses environs, avec une extrême droite de plus en plus offensive.

VSV n’a donc pas chômé en 2022, comme le bilan de nos activités ci-dessous le détaille. Bien entendu, nous continuerons en 2023 à être actifs, vigilants, à l’écoute, avec votre soutien, quelle qu’en soit la forme.

L’objectif du pôle Sorties culturelles est de faire découvrir la culture et le patrimoine de notre pays aux réfugiés, facilitant ainsi leur intégration. L’exercice 2022 a vu se renforcer son activité et se multiplier les projets. Invitant une dizaine de bénéficiaires à chacune d’elles, les visites ont gardé leur rythme mensuel dans des lieux prestigieux, tels le Petit Palais, le Musée d’art moderne de Paris, l’Ecole d’architecture de Paris, Spot 13 (Street art, Paris), le Musée Rodin de Meudon ou le Château de Versailles. Pour mener leur accompagnement dans des conditions optimales, nos deux animatrices ont suivi les formations de la Mission vivre ensemble, proposées par la Ministère de la Culture. Elles ont conclu de nouveaux partenariats avec Caritas (CHU des Mortemets) et le CCAS de Buc, tout en pérennisant la collaboration originelle avec la Croix-Rouge. Depuis le début de l’année, une sortie à l’église des Blancs-Manteaux (Paris) pour un concert, une visite guidée du Musée Pompidou et une soirée “Partitions afghanes” au Conservatoire de Versailles, ont été proposés. Sont d’ores et déjà inscrites au programme des semaines suivantes une visite des grands appartements du Château de Versailles, l’exposition Origami à l’Espace Richaud de Versailles et l’exposition « Street art » à la Mairie de Paris.

Notre pôle hébergement d’urgence (HU) a vécu l’année la plus dense de son existence. Jamais nous n’avons autant accueilli, jamais, semble-t-il, autant de personnes en exil ne se sont retrouvées à la rue. Comme beaucoup d’autres en France, notre département souffre d’insuffisances dans ses capacités d’hébergement institutionnelles, notamment au niveau du 115 et du SIAO. En conséquence, des associations comme la nôtre suppléent aux manques, avec des moyens privés. De plus en plus connu, le HU de VSV est sollicité par un nombre croissant d’organisations, comme Rive, la Croix-Rouge d’Elancourt, Dom’Asile, la Cimade, le Secours catholique
C’est ce labeur au quotidien exigeant, difficile, mais ô combien utile, qui nous a permis en 2022 la prise en charge de 125 personnes, dont près de 50 enfants, leur évitant de dormir à la rue, dans les gares ou aux urgences des hôpitaux. Nous aidons en priorité des femmes seules ou avec enfants, des couples, des familles, moins souvent des hommes seuls avec ou sans enfant. Elles/ils sont mis à l’abri par notre réseau d’une douzaine de familles, ou, à défaut, dans des hôtels. À noter, pour la première fois, l’apparition de mineurs non accompagnés (MNA) dans nos bilans. Après avoir déposé leur demande de prise en charge, ils ont à chaque fois scandaleusement été remis à la rue par l’ASE 78 (Aide sociale à l’enfance), en attendant que leur dossier soit traité, ce qui est illégal. Les MNA relèvent pourtant de la protection de l’enfance en danger…
En 2022, l’hébergement d’urgence de VSV a offert 3300 nuitées* dont 2638 à l’hôtel. Bien entendu, les dons de nos sympathisants sont vitaux et nous sommes toujours à la recherche de nouvelles familles hébergeantes.

*Une famille de trois personnes dans une chambre pour une nuit est comptabilisée pour trois nuitées, par exemple.

Photo Luca de Pixabay

Les cours de français ont en 2022 maintenu leur rythme de deux séances par semaine, dispensées au centre de la Croix-Rouge de Trappes. Comme en 2021, les bénéficiaires sont répartis en deux niveaux, entre ceux qui savent lire, écrire et comprennent le vocabulaire simple, et les grands débutants ne maîtrisant pas l’alphabet latin. Pour les premiers, sont abordés, les thématiques de la vie courante avec du vocabulaire et des points de conjugaison et grammaire très simples : prendre rendez-vous chez le médecin, acheter un vêtement, demander son chemin, utiliser les transports en commun… Pour les seconds, la première partie du cours propose du déchiffrage/prononciation et écriture des sons. La deuxième aborde aussi une thématique du quotidien mais à un niveau plus simple : se présenter, les repas/la nourriture, les nombres, etc.
Une trentaine de demandeurs d’asile sont présents chaque semaine.

Les footballeurs du Phénix, eux, n’auront pas raccroché les crampons une seule semaine en 2022. Nulle pandémie de Covid cette année pour fermer la porte des stades, pas de météo trop capricieuse : l’équipe continue sa route avec un enthousiasme qui ne se dément pas saison après saison. Chaque dimanche, entre 25 et 35 joueurs se retrouvent sur le terrain de Jussieu, heureux de mixer les nationalités pour des matchs détonants. Originaires d’Afghanistan, du Soudan, de Guinée, du Brésil, du Maroc, du Pérou ou d’ailleurs, qu’ils habitent à Versailles ou dans les environs, ils continuent de manifester leur attachement à ce rendez-vous unique dans la région. Un match du FC Versailles en Coupe de France à Monbauron, un tournoi solidaire à Paris, une soirée au Parc des Princes ou la célébration du 200e entrainement ont été des moments forts de la cinquième année du Phénix. Hébergés par le pôle HU des Voisins solidaires, quelques mineurs ont aussi fait leur apparition sur le terrain. Nous sommes bien entendu disponibles pour des matches amicaux, et prêts à recevoir des dons d’équipements (crampons, survêts, en bon état). Voici le site du Phénix.

Pour soutenir nos actions, vous pouvez suivre ces liens pour :

avec votre carte bancaire (le reçu fiscal est généré automatiquement).

Vous pouvez également adresser un chèque à l’ordre des Voisins Solidaires de Versailles en indiquant votre adresse, votre mail et la nature de votre participation (don et/ou adhésion) et pour les dons, sa destination (VSV général ou un pôle : français, football, hébergement d’urgence, sorties culturelles), sans oublier votre adresse mail pour nous permettre de vous envoyer un reçu fiscal.

Adresse : Jacques-Yves Becquart, 21 avenue des Puits, 78170 La Celle Saint-Cloud

De la part des Voisins solidaires de Versailles, merci !

Photo John Hain (Pixabay)

Contre les errements de la Préfecture

Alors qu’une nouvelle loi sur l’immigration doit être votée prochainement en France, les étrangers en demande de papiers sont en grande difficulté en Ile-de-France : l’engorgement des services de l’immigration (et leur manque de moyens), la dématérialisation des procédures administratives (il faut un ordinateur et savoir s’en servir) ne permettent plus d’assurer dans des délais raisonnables le renouvellement des titres de séjour, ni de déposer une 1ère demande d’asile post-Dublin. Il faut plus d’un an pour un.e salarié.e en demande de régularisation.

Il est devenu impossible de demander la naturalisation dans le 78 : le service à la sous-préfecture de Saint-Germain ne répond plus depuis six mois !

Il faut de plus déplorer un déficit criant de communication et de suivi des dossiers, un site internet confus, incomplet avec des informations périmées, et aucune réponse aux demandes d’information ou de suivi.

Ainsi, les préfectures d’Ile-de-France «fabriquent» des Sans-papiers, avec des conséquences sociales dramatiques.

Contre ces dysfonctionnements, nous vous invitons à venir nombreux au rassemblement devant la préfecture de Versailles.
Rassemblement devant la préfecture de Versailles, 1 avenue de l’Europe le mercredi 1er février 2023 à 15h.

Une délégation de neufs représentants des associations sera reçue en préfecture dès 15h15.

Des rassemblements semblables auront lieu au même moment devant les autres préfectures d’Ile-de-France.

Cette manifestation à Versailles est à l’initiative du collectif unitaire «Bouge ta Pref» et des associations et organisations du 78 engagées dans l’aide aux étrangers, dont le collectif Ramy (réseau des associations d’aide aux migrants en Yvelines), auquel fait partie VSV.

Ainsi que : Accueil Mineurs Isolés Sud Yvelines (AMIS78), Action Catholique des milieux Indépendants (ACI 78), Action Catholique Ouvrière Vallée de la Seine (ACO VIS), ASTI de Marly le roi, ASTI du Mantois, ATD Quart Monde Yvelines, ATTAC 78 Nord, ATTAC 78 Sud, Cercle de Silence de Mantes, Cercle de Silence de Versailles, Collectif de soutien de la confluence, Comité des Tilleuls de Triel-sur-Seine, Croyants en liberté yvelines (CELY), Dom’Asile, Jesuit Refugee Service (JRS 78), La Cimade 78, LDH 78 (sections de Conflans, Mantes, Poissy, St Quentin, Verneuil), Mouvement de la Paix (Comité Local), MRAP CL Plaisir, MRAP SQY.E, Réseau Education sans Frontière (RESF 78), , Voisins Solidaires de Mézy, Solidaires 78, UD CFDT 78, UD CGT 78

Nawrooz plus haut sur l’échelle

Photo Sud-Ouest/Romuald Augé

Il avait fait le choix de tenter sa chance loin de ses amis et de l’île-de-France. Nawrooz Shojaie, que les Voisins Solidaires connaissent bien depuis qu’il fut hébergé pendant deux ans au centre des Mortemets à Versailles, a gagné son pari. Parti en mars 2019 suivre une formation de couvreur en Charente-Maritime, le jeune réfugié a obtenu son diplôme, sortant même major de sa promotion. Soutenu par les Compagnons du devoir et l’association Habitat et Humanisme, celui qui a quitté l’Afghanistan en 2015 a très vite gagné la confiance d’une entreprise de l’Île de Ré spécialisée dans les chantiers de couverture et de charpente. Après avoir pris Nawrooz en apprentissage et en CDD, ses dirigeants se félicitent aujourd’hui de sa spécialité en zinguerie et lui promettent une embauche définitive. Un modèle de coopération entre les mondes professionnel et associatif, rendu possible par le courage et la détermination de Nawrooz Shojaie, Cela n’a pas échappé au quotidien Sud-Ouest, qui consacre deux pages à son histoire. 

Photo olivier-tradition.fr

L’appel aux dons a été entendu

 Photo Pexels (Pixabay)

Une bonne partie d’entre eux, au moins, seront habillés pour l’hiver. Délogés des camps de Saint-Denis, une centaine de migrants avaient été accueillis dans l’urgence courant novembre, aux Mortemets. Le nouvel opérateur du centre d’hébergement d’urgence, Caritas/le Secours Catholique, avait alors pointé leur grande précarité, notamment au niveau des vêtements. Les Voisins Solidaires de Versailles (VSV) ont aussitôt lancé un appel aux dons d’habits pour ces jeunes hommes dont la plupart allaient subir pour la première fois les rigueurs de l’hiver européen. VSV s’était alors adressé à ses adhérents et sympathisants, et avait posté l’information sur ses pages Facebook et son site internet.

Une vingtaine de villes ont réagi
La réaction publique fut instantanée : très vite des personnes que nous ne connaissions pas se sont déplacées pour déposer leur tri au point de rencontre proposé par VSV dans le quartier Richard-Mique. En provenance de Versailles, bien sûr, de toutes les localités périphériques, mais aussi de villes plus éloignées, comme Toussus-le-Noble, Coignières, les Clayes-sous-Bois, Rueil-Malmaison, Voisins-le-Bretonneux, Magny-les-Hameaux, Les Loges-en-Josas, Gif-sur-Yvette, Bièvres, La Celle-Saint-Cloud. Près de 75 personnes sensibles au sort des réfugiés et réactives pour un total de 145 sacs, cartons et valises contenant tennis, chaussures, pantalons, chemises, pulls et manteaux, mais aussi écharpes, gants et bonnets. 

 Photo Pexels (Pixabay)

Les réseaux sociaux en alerte
Un élan de générosité qui a sans doute dépassé nos attentes et a été largement amplifié par la réactivité des réseaux sociaux où le message initial a été efficacement relayé sur de nombreux sites et pages Facebook. Citons la Maison des associations de Versailles, Mon Versailles, le Centre Huit, Ecorelais de Marnes-la-Coquette, Citoyens de Saint-Cyr-L’École, Tu sais que tu viens de La Celle-Saint-Cloud quand…, Domaine de Beauregard à La Celle-Saint-Cloud, Notre point commun le Chesnay-Rocquencourt, Versailles pour tous, Rueil-Malmaison – Sans censure, Groupe de soutien hôpitaux Poincaré/A.-Paré/A.-Mignot/Foch, l’agence Terralto, Au Cœur de Rueil-Malmaison, Rueil-Malmaison entre nous, Groupe de Rueil-Malmaison, Agir ensemble pour plus de solidarité, Tu sais que tu viens du Chesnay quand.., Versailles entraide, Troc ou donne Versailles/Viroflay/ Le Chesnay, les Petites Versaillaises, Buc ma ville, Buc a la parole, Le Lien Yvelines, Soroptimist Versailles… 

Les dons sont encore possibles, mais uniquement en taille S ou M, toujours pour des vêtements d’hiver pour les hommes. Contact :

Les Voisins Solidaires de Versailles remercient tous ceux qui les ont soutenus et souhaitent une bonne année, pleine d’initiatives et d’actions fortes, à toutes et tous.